Création de la semaine #4

Cette semaine je vais vous parler de relations humaines, de médias, de vie privée…
La majorité de mes travaux parlent de l’Humain, dans notre société.
Cette toile est à mon avis, plus que jamais d’actualité!

Aérien PLOO

100x100cm : 2100€

On va commencer par le côté technique :
– toile en lin
– format 100 x 100cm
– technique mixte avec uniquement des peintures venant du monde du graffiti : peinture acrylique, encres, sprays, marqueurs…

Mis à part le marqueur pour tracer les PLOO (ancienne génération), tout le reste est utilisé « à ma façon ». (recette secrète!!!)
Je vais juste vous dire que sur cette toile j’ai appliqué et enlevé de la matière pour avoir ce rendu assez particulier…

La texture de la toile :
Des couleurs vives et violentes et en même temps chaleureuses et festives, des coups, des marques, de la vitesse, des rayures… une impression de douche acide qui vient tout recouvrir…
Il est ici question du contexte dans lequel je me sentais à ce moment là.

Pour ceux qui cherchent encore les PLOO, regardez en bas à gauche dans la partie sombre, ILS SONT LÀ!!!
Toile PLOO matière détails by Aérien81

Ce qui nous emmène en toute logique au « pourquoi? » :

Cette toile a été réalisée en 2010, quand, à Blois, je commençais à pas mal tourner, à avoir l’attention des médias, du public, de la scène locale… Jusque là, « TOP »!!!
J’ai vite déchanté quand j’ai découvert l’envers du décors de ce que toutes personnes cherchent à avoir un jour : un peu de célébrité.
(à mon échelle bien sûr, je ne prétend pas être ou avoir été une rock star! juste de quoi vivre, voir et comprendre pleins de choses…)

J’ai vu progressivement l’apparition des relations intéressées, l’hypocrisie générale, la violation constante de vie privée (merci les téléphones et les réseaux sociaux) et tout pleins de changements de comportements…
Plus moyen de sortir incognito sans être dérangé, faire le con sans que ça ressorte par la suite là où on ne souhaite pas vraiment et surtout d’une manière « incontrôlée et incontrôlable »…
Une sorte d’obligation de se cacher pour vivre librement.
Fuir cette (petite) notoriété pour rester « n’importe qui ».
(C’est entre autre pour ça que j’ai changé de région. Un grand besoin de repartir à zéro, en terre non conquise… Il faut aussi penser au contexte : Blois est une petite ville où très vite, tout le monde connait tout le monde.)

J’ai aussi commencé à masquer mon visage tant que possible dans la presse qui voulait en voir, en savoir toujours plus, et souvent avec comme ambition de retourner mes propos, mon travail, à but de promotion politique locale…

Le temps passant, j’ai pris du recul et ai appris à mieux travailler avec la presse et mes différentes identités. Ces expériences datant d’il y a quelques années m’ont fait avancer… 

A cette époque là j’étais plus actif dans les rues et comme beaucoup, j’ai bien senti l’hypocrisie quand la rue sort des murs et qu’on se fait vulgairement racheter pour valoriser les actions municipales… (la veille j’étais hors la lois…)

J’avoue ne plus vouloir en être pour l’instant, car je ne veux pas qu’on dise que mon travail n’est intéressant que parce qu’il est dans la rue et que la « marque street art » est en vogue…
(Ça reste un mouvement que j’affectionne et respecte, graffiti comme street art, quand la démarche est cohérente. Le graffiti a une histoire très riche (passionnante) et le street art peut proposer des ré-interprétations urbaines avec le côté « in situ ». L’aspect « street credibility » ne m’intéresse pas dans le sens où ci ce n’est qu’affaire de quantité et non de qualité, la démarche ne me touche pas trop (même si je reconnais l’engagement).)

J’en ai fais, je n’en fais actuellement plus, peut être qu’un jour j’y reviendrai... (comme avant ou autrement…)
On verra ce que ça donnera avec le temps…

En tout cas, plus que jamais, depuis ces expériences, je cultive le dicton : « Pour vivre heureux, vivons cachés! ».

Aérien PLOO

(on voit dans cette toile une référence à King Ju de Stupeflip qui parle très bien du « pourquoi se masquer »…)

Ce qui permet aussi de ne pas tomber dans l’égotrip, prendre de la distance et garder un poste d’observation sur ce qui se passe…
L’impression de succès, comme tout pouvoir superficiel, est néfaste s’il n’est pas contrôlé.
L’argent, la beauté, l’influence… ça rend rarement les gens meilleurs!

On peut faire sensiblement la même analyse pour cette autre toile, dans la même lignée :Aérien PLOO

 A bientôt!
Aérien

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s