Punishments

MENU Photography : About photographyHuman LandscapesStranges bodiesDistortionPunishmentsDirty  Prints


{ENG}

With the series entitled « Punishment », Aérien worked on confinement and on the memory of the estate in which he was when he was kept at the hospital. He worked on the different phases we can go through after a trauma (such as sadness, fear, anger…).

 Aérien’s sceneries seem like some places of sequestration where anyone could feel vulnerable, under the medical staff’s look. They should form a downward spiral to hell in which anyone would feel powerless.

These photographs were shot with a cinematographic style, close to the horror films’ one, hence including reflections upon human survival and people’s reactions in the face of dangers.

This series is a pretext to get away from reality in order to talk about it with more ease, in a visual way.
According to Aérien, each trauma can be seen as a rebirth, a new start thanks to which we become aware of life’s value and become ready to appreciate everything for what it is.

It does not matter what social class we belong to, since we’re all even when facing pain or diseases. That’s the reason why these photos’ models are shown naked or with neutral pieces of clothing. Aérien wanted to underline fragility and equality in these sceneries.

logo-texture

{FR}
Avec la série « Punishment », Aérien y voit l’enfermement et l’état dans lequel il se sentait quand il était enfermé à l’hôpital ainsi qu’un questionnement sur les phases vécues après un traumatisme tels que la tristesse, la peur, la colère, l’abandon…
Ses mises en scène sont comme des séquestrations où on se sent vulnérables, sous les regards du personnel de santé qui nous manipule. Une descente aux enfers où on se sent impuissant face à notre sort.

Ces photographies sont réalisées avec un style cinématographique proche de celui des films d’horreur dans lesquels on y trouve souvent des allégories et des questionnements sur l’humain, sa survie, ses réactions face à des dangers, sa gestion de la douleur et son combat pour s’en sortir vivant dans un univers hostile.
Une façon de s’éloigner de la réalité pour mieux en parler, de façon imagée.

Pour Aérien, ces traumatismes sont aussi vu comme une renaissance, un nouveau départ où on a pris conscience de la valeur de sa vie et où maintenant on peut tout apprécier à sa juste valeur.

Peu importe à quelle classe sociale nous appartenons, face à la douleur et à la maladie, nous sommes tous logés à la même enseigne. C’est d’ailleurs pour cette raison que les modèles sur ses photos sont présentées nues ou en tenues neutres, ce qui accentue aussi l’aspect fragilité et égalité dans ces situations.

 

up-logo-aerien-ploo